Blog

La chicane des tissus

La chicane des tissusla chicane des tissus1

Dans la maison de chiffon, près du lac Velours, un grand Patron qui avait vécu loin de tous, avait été retrouvé seul et sans vie. Il avait choisi de s’isoler, non comme dans la ouate, mais plutôt à des kilomètres de ceux qu’il aimait.
Il y a des années de cela, il avait gagné plusieurs millions de dollars à la Loto Gagnant à Vie! Toutefois il se sentait plutôt Perdant à vie dans ses relations avec sa famille et ses amis.

De fil en aiguille l’amitié ressemblait drôlement à un guichet automatique. La famille elle, voulait à tout prix que Patron leur donne de l’argent, sans intérêt et à l’infini.

Devant le notaire Douillet, tous commencèrent à tirer la couverture chacun de leur bord ou leur rebord. Denim, le plus rigide et le plus fort voulait sa part de l’héritage, prétextant avoir été plus près de lui. Flanelle, douce comme du duvet, était soudainement devenue sa meilleure amie, mais en réalité l’avait côtoyé seulement chez Fabricville. La pire d’entre tous c’était la Soie! Délicate et capricieuse elle avait besoin d’une attention particulière et loin d’offrir sa finesse elle désirait garder tout le magot pour sa petite personne. Elle avait besoin qu’une personne s’occupe d’elle, un entretien particulier quoi!
La maman de Patron, Madame Aiguille était bien triste de ce scénario dévastateur, mais elle était aussi très juste. Qui s’y frotte s’y pique disait-elle à qui mieux mieux!! Elle avait en elle un droit fil ou une valeur nommée Justice. Elle prit son ruban à mesurer et les sourcils froncés elle se dirigea vers son atelier de couture. Elle décida de bâtir à l’aide de tissus cumulés depuis des années et des années une courtepointe magique. Elle convoqua secrètement Denim, Flanelle et la Soie dans son atelier de couture.

Comme on pouvait s’y attendre…la chicane a commencé! Les ciseaux volaient bas, les rubans se serraient autour du cou, les pinces et les appliqués avaient été déchirés en morceaux de sorte que tous se sont retrouvés dans de beaux draps. Mais pas si beaux que ça finalement. Madame Aiguille commençait à être piquée vive! Elle entreprit de chanter à tue-tête pour enterrer cette chicane de part et d’autre sur les paroles de Michel Fugain, le Chiffon rouge.
http://paroles2chansons.lemonde.fr/paroles-michel-fugain/paroles-le-chiffon-rouge.html

Tout à coup le silence prit place! Haaaaaaaaa! L’harmonie pouvait-elle s’installer? Et pourquoi pas? Madame Aiguille avait un plan, un plan d’Amour et d’Harmonie.

Cette courtepointe magique rassemblerait non seulement des carrés de tissus, mais aussi les humains autour de celle-ci soit : Denim, Flanelle et Soie.

la chicane des tissus

Inspirés de Burda Style ils ont tous mis la main aux tissus. Ensemble ils ont choisi un fil invisible et se sont entendus sur les tissus et couleurs avec lesquels ils voulaient coudre cette courtepointe magique. Ils ont investi des heures de plaisir, de collaboration, d’échange, de respect, d’harmonie, de liberté, de communication et de patience.

Au bout de quelques semaines le chef d’œuvre terminé et d’un commun accord, ils ont décidé de vendre cette courtepointe et d’en créer d’autres pour les offrir dans le monde entier. Néanmoins ils ne garderaient aucun bénéfice puisque tous les profits seraient versés à des œuvres caritatives.

En conclusion, si tous les humains étaient tricotés serrés, contribuant et collaborant dans un but commun, tous deviendraient des gagnants à Vie.

Merci
Namasté
Merci